Qu’allons-nous manger demain ?

Clicker ici pour réécouter l’émission de France Inter Le téléphone sonne du 20 octobre 2016 sur les tendances de l’alimentation : moins de viandes, de gluten, de lait, plus de protéines végétales, d’algues, d’insectes, etc. : http://rf.proxycast.org/1222514495230844928/11176-20.10.2016-ITEMA_21110024-0.mp3

france-inter-telephone-sonne

Voir aussi :

https://www.franceinter.fr/emissions/le-telephone-sonne/le-telephone-sonne-20-octobre-2016

A propos BrunoParmentier

Bruno Parmentier : Consultant et conférencier sur les questions d’agriculture, alimentation et faim dans le monde. Administrateur d’ONG et de fondations. J'ai 67 ans et j'ai dirigé de 2002 à 2011 le Groupe ESA (École supérieure d'agriculture d'Angers), numériquement, le plus grand Groupe français d'enseignement supérieur en agriculture, alimentation et développement rural. Ingénieur des mines et économiste, j'avais auparavant consacré l'essentiel de mon activité à la presse et à l'édition. J'ai eu ainsi l'occasion de découvrir à l'âge mûr et depuis un poste d'observation privilégié les enjeux de l'agriculture et de l'alimentation, en France et dans le monde (nous avions 40 nationalités chez les étudiants et 14 chez les profs). Il en est sorti trois livres de synthèse, un sur l'agriculture, sur l'alimentation et sur la faim. Trois livres un peu décalés, qui veulent « sortir le nez du guidon » pour aller aux enjeux essentiels, et volontairement écrits avec des mots simples, non techniques, pour être lisibles par des « honnêtes citoyens ». Ce blog prolonge ces travaux et cette volonté d'échange.
Ce contenu a été publié dans Actu MANGER, Actualités, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Qu’allons-nous manger demain ?

  1. charpentier dit :

    Monsieur Parmentier juste un petit commentaire concernant les informations données -par vous- lors du \\’téléphone sonne\\’. les \\’Indices de Conversation\\’ alimentaire en poulet standard sont plutôt actuellement de l\\’ordre de 1 .6 /1.8 (kg aliment pour kg de poulet \\’vif\\’). Si on rajoute la consommation des reproducteurs (250 g d\\’aliment supplément par kg vif pour un poulet de 2 kg), on est donc dans une fourchette 1.8 /2 .a toutes fins utiles. cordialementP charpentier ESA78

    • Bruno Parmentier dit :

      Bonjour cher Esaïen,
      Dont acte ! Je vais modifier mes propos la prochaine fois, sachant qu’il s’agit probablement là des chiffres les meilleurs qu’on peut obtenir sur la planète. Dire que dans le monde, il faut, suivant les performances techniques, de 2 à 4 kilos de céréales et légumineuses pour un kilo de poulet vous semble-t-il plus correct ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

Please type the characters of this captcha image in the input box