Rendez-vous sur France culture le 8 janvier

bparmentier France CulturePour réécouter mon interview dans Les Matins de France Culture de mercredi 8 janvier 2014, sur la politique agricole et les enjeux nationaux et mondiaux  ; c’est agaçant de ne pas pouvoir extraire directement les plages concernées d’une émission qui dure 2 h 30 ; il faut aller à la minute 70 pour la première intervention (durée 16 minutes) et à la minute 112 pour la seconde (durée 19 minutes) :

A propos BrunoParmentier

Bruno Parmentier : Consultant et conférencier sur les questions d’agriculture, alimentation et faim dans le monde. Administrateur d’ONG et de fondations. J'ai 67 ans et j'ai dirigé de 2002 à 2011 le Groupe ESA (École supérieure d'agriculture d'Angers), numériquement, le plus grand Groupe français d'enseignement supérieur en agriculture, alimentation et développement rural. Ingénieur des mines et économiste, j'avais auparavant consacré l'essentiel de mon activité à la presse et à l'édition. J'ai eu ainsi l'occasion de découvrir à l'âge mûr et depuis un poste d'observation privilégié les enjeux de l'agriculture et de l'alimentation, en France et dans le monde (nous avions 40 nationalités chez les étudiants et 14 chez les profs). Il en est sorti trois livres de synthèse, un sur l'agriculture, sur l'alimentation et sur la faim. Trois livres un peu décalés, qui veulent « sortir le nez du guidon » pour aller aux enjeux essentiels, et volontairement écrits avec des mots simples, non techniques, pour être lisibles par des « honnêtes citoyens ». Ce blog prolonge ces travaux et cette volonté d'échange.
Ce contenu a été publié dans Actualités. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

4 réponses à Rendez-vous sur France culture le 8 janvier

  1. Anne dit :

    Bonjour,
    je viens d’écouter l’émission sur France Culture; bravo pour votre explication et démarche citoyenne!

    Au plaisir de vous rencontrer dans notre contrée,

    Anne, coordinatrice de Kerna ùn Sohma en Alsace

  2. Bonsoir Monsieur; Merci pour votre analyse sur France Culture en ce 8 Janvier. Je suis un ancien agronome (africain), venu à  l’agriculture par un livre « Malabar » de Louis Bromfield. Mon innocence en Afrique est décrite dans mon site. Il me semble que ce que vous dites et ce que Louis Bromfield écrivait en ces temps lointains sont rapprochables. Je suis heureux de votre optimisme, nous, les jeunes agronomes avions gagné la guerre contre la faim, puis finalement nous avons perdu, nous avions sous estimé le pouvoir de la corruption et de l’avidité de l’homme (mankind\’s greed will always be superior to its needs (Ghandi peut-être). Toute ma vie j’ai rêvé d’être parachuté dans un camps avec un objet amélioré qui ressemblerait à  une chèvre, on mettait dans un bout n’importe quoi (herbes, branches, autres) et à  l’autre bout sortirait quelque chose de mangeable. Nous avons essayé avec les chèvres, les lapins et échoué comme tout le monde. Les larves et chenilles nous connaissions et les Zambiens et Kényans encore mieux que nous. Mais nous nous sommes trompés, soudainement plus de papillons et autre catastrophe. Enfin c’était pour vous dire merci et dire que dans les années courtes qui me restent je serais heureux de vous suivre. Nils Stalbrand

  3. Jean-Michel dit :

    Bonjour M. Parmentier,

    Comme à votre habitude, vous n’êtes jamais en déficit de clairvoyance dans les idées et surtout vous maniez la pédagogie d’une grande efficacité tel que des déficients intellectuels comme moi aient pu absorber vos propos et analyses je dois dire d’une aisance remarquable.

    Encore un grand merci pour votre prestation, puissent donc intelligence et perspicacité vous accompagner dans vos analyses et vos projets.

    Salutations Néo-Calédoniennes de Toulouse

    Jean-Michel

  4. Bruno Parmentier dit :

    Merci ! Vous me motivez pour continuer !
    Si ça vous intéresse, je serai aussi mardi prochain 14 janvier à 18 h 30 à la télé TV5 mondes, et le 4 février à 17 heures sur France Inter, émission « Encore heureux ».
    Bien cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

Please type the characters of this captcha image in the input box