Aura-t-on assez d’eau pour manger ?

Excellente émission ce 22 octobre 2020 sur France Culture (Émission Cultures Monde) sur les relations vitales entre eau et agriculture, en France, en Europe et dans le monde :

Sur ces sujets j’ai déjà commis 3 vidéos pédagogique cette année, disponibles sur ma chaine Youtube

Aura-t-on assez d’eau pour manger ?https://youtu.be/9ng7H5K2Fj0
L’agriculture irriguée est menacéehttps://youtu.be/O9cgoZh8X_s
Cultiver avec moins d’eauhttps://youtu.be/4b5or1ZnChk

Cultures anéanties par la sécheresse d’un côté, récoltes balayées par les inondations de l’autre… du Maroc au Bangladesh, en passant par le Vietnam, les phénomènes météorologiques rendus de plus en plus intenses par le changement climatique bouleversent l’agriculture, et mettent en cause la sécurité alimentaire mondiale.
Il faut en effet une tonne d’eau pour produire un kilo de céréales, et quatre à onze fois plus pour produire un kilo de viande de poulet, puisqu’il faut nourrir les élevages. Notre consommation alimentaire est ainsi étroitement dépendante des réserves d’eau dont nous disposons, et de la manière dont nous les gérons.
La désertification de régions entières du globe d’une part, et le risque de submersion définitive de zones cultivables de l’autre, obligent à penser une gestion beaucoup plus rigoureuse de cette ressource stratégique. Victime annoncée de ces bouleversements climatiques, l’agriculture en est aussi en partie responsable, entre irrigation incontrôlée et pollution des sols.

Aura-t-on suffisamment d’eau pour nourrir l’humanité dans les années à venir ?

Je dialogue avec Emma Haziza, hydrologue, docteur de l’École des Mines de Paris, fondatrice de Mayane – centre de recherche appliqué sur l’adaptation face au changement climatique.

NB. : Dans ma précipitation je dis que les pertes par évaporation lors de l’arrosage par tourniquet sont importantes, jusqu’à 40 %. Désolé, le vrai chiffre est de l’ordre de 10 %, voire 15 % maximum lorsqu’il fait très chaud et sec.

A propos BrunoParmentier

Bruno Parmentier : Consultant et conférencier sur les questions d’agriculture, alimentation et faim dans le monde. Administrateur d’ONG et de fondations. J'ai 67 ans et j'ai dirigé de 2002 à 2011 le Groupe ESA (École supérieure d'agriculture d'Angers), numériquement, le plus grand Groupe français d'enseignement supérieur en agriculture, alimentation et développement rural. Ingénieur des mines et économiste, j'avais auparavant consacré l'essentiel de mon activité à la presse et à l'édition. J'ai eu ainsi l'occasion de découvrir à l'âge mûr et depuis un poste d'observation privilégié les enjeux de l'agriculture et de l'alimentation, en France et dans le monde (nous avions 40 nationalités chez les étudiants et 14 chez les profs). Il en est sorti trois livres de synthèse, un sur l'agriculture, sur l'alimentation et sur la faim. Trois livres un peu décalés, qui veulent « sortir le nez du guidon » pour aller aux enjeux essentiels, et volontairement écrits avec des mots simples, non techniques, pour être lisibles par des « honnêtes citoyens ». Ce blog prolonge ces travaux et cette volonté d'échange.
Ce contenu a été publié dans Actu NOURRIR, Actualités, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

Please type the characters of this captcha image in the input box